Géosciences de l'Environnement - Paléoclimats, tectonique active et géomorphologie

GE

Géosciences de l'Environnement : paléoclimats, tectonique active et géomorphologie

Géosciences : paléoclimats, tectonique active et géomorphologie

Mention STPE

Présentation de la formation

Responsable de la finalité
Description

Maître de conférence à AMU au sein de l’équipe Climat du CEREGE, j’exerce mes activités d’enseignement à l’UFR Sciences (Portail Pasteur, licence SVT parcours Terre et Mer) et à l’OSU Pythéas (M1 et M2 STPE). Spécialiste des foraminifères benthiques, je m’intéresse à la compréhension de l’écologie des foraminifères modernes, ainsi qu’à leur utilisation dans les archives sédimentaires marines comme traceurs paléocéanographiques, à des fins de reconstitution de la variabilité climatique depuis le dernier cycle glaciaire.

Contact du responsable

Laetitia Licari
licari@cerege.fr
Description

Je suis Maître de Conférences au CEREGE, et membre de l'équipe Terre et Planètes. J'enseigne principalement au sein du Master STPE et de la Préparation à l'Agrégation SV-STU. J'étudie la dynamique des surfaces continentales via des méthodes telles que la géochimie isotopique (nucléides cosmogéniques), les Systèmes d'Information Géographiques et la modélisation numérique. Je m'intéresse particulièrement à l'influence des forçages climatiques et tectoniques sur l'érosion des chaînes de montagne.

Contact du responsable

Vincent Godard
godard@cerege.fr
Contenu - colonne de gauche

Mot des responsables

La finalité “Géosciences de l’Environnement” vise à former une nouvelle génération de professionnels conscients de l’importance des processus affectant la surface terrestre en relation avec les variations climatiques actuelles et passées, la tectonique active, et la géomorphologie. Ces problématiques scientifiques fondamentales ont des implications directes et concrètes pour la compréhension du Changement Global et des risques naturels.

Dans ce but cette finalité du Master STPE s’appuie en particulier sur le potentiel scientifique de premier plan du CEREGE (Centre de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement) dans les domaines de la géochimie de l’environnement et de la géochronologie.

L’équipe

La finalité “Géosciences de l’Environnement” fait intervenir des enseignants-chercheurs d’Aix-Marseille Université aux compétences variées couvrant différents domaines et problématiques depuis l’étude de l’évolution climatique récente jusqu’à la caractérisation des aléas naturels. La majorité d’entre nous est rattachée au CEREGE (Centre de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement) sur le site de l’Arbois (Aix-en-Provence).

Connaissances et compétences visées

Nous formons des scientifiques dans les domaines suivants des Géosciences : paléoclimatologie, tectonique active et géomorphologie. Les connaissances théoriques et conceptuelles acquises dans ces domaines spécifiques sont adossées sur des compétences pratiques et techniques en liens avec le travail sur le terrain, la géochimie, la modélisation et les Systèmes d’Information Géographique (SIG). Cette finalité propose un socle disciplinaire commun avec d’autres finalités du Master STPE et un choix d’enseignements spécialisés dès le second semestre de master 1.

A l’issue de la formation, vous aurez acquis des compétences théoriques et pratiques spécifiques, à savoir :       

Géosciences de l'Environnement

 

 

Contenu - colonne de droite

Géosciences de l'Environnement

  • Être aguerri à l'observation de terrain et les méthodes d’échantillonnage, posséder des connaissances de base en géosciences de l'environnement, savoir traiter des données avec des méthodes numériques, maîtriser la visualisation de données, être capable de proposer une approche expérimentale en fonction du site d’étude ou du site prospecté               

  • Développer des approches analytiques spécifiques grâce à des compétences approfondies en géochimie isotopique, en géophysique et en imagerie des surfaces terrestres pour mesurer et chronométrer les processus géologiques et climatique               

  • Appréhender les processus affectant les environnements à différentes échelles spatiales et temporelles               

  • Conceptualiser, modéliser, et interpréter avec recul les données acquises

Pédagogie

Dans le cadre du troisième semestre un Apprentissage Par Projet (APP) est proposé sur le thème des outils de modélisation en géosciences. Il permet aux étudiants de se familiariser avec les méthodes numériques permettant d’appréhender la dynamique complexes des systèmes climatiques et géomorphologiques. La construction des projets commence par la formulation d’une série de questions et problématiques. Tout au long du semestre les étudiants vont mettre en oeuvre une démarche basée sur la construction et l’exploration de modèles plus ou moins complexes permettant d'apporter des éléments de réponse à ces questions. L’ensemble de ce travail est ensuite synthétisé sous la forme d’un rendu écrit et/ou oral.  

Dans une démarche forte d’apprentissage par la pratique, initiée dès la première année du master, les étudiants participent en début de semestre 3 à une école de terrain en mer autour des problématiques et méthodologies de la paléocéanographie. Après avoir délimité collectivement contours de l’étude et stratégies d’échantillonnage, les étudiants embarqueront pour 3 journées à bord du NO Antédon II, navire de station de la flotte océanographique française, pour mettre en pratique différentes techniques usuelles de prélèvement et d’analyses de la colonne d’eau et du compartiment sédimentaire : CTD/rosette, filets à plancton, carottage d’interface. Le travail à la mer est complété d’analyses effectuées en cours de semestre dans les laboratoires de l’équipe Climat du CEREGE. Un rendu écrit et la réalisation d’un poster de synthèse viennent parachever le stage.

L’intégralité du dernier semestre de la formation (S4) est consacré à la réalisation d’un stage de recherche au sein d’un laboratoire ou d’une entreprise. Un panel varié de sujets de stage est proposé chaque année par les chercheurs du CEREGE, permettant aux étudiants une mise en situation concrète sur un projet de recherche en paléoclimatologie, tectonique active et géomorphologie quantitative, ainsi que l’accès aux ressources et équipement de premier plan disponibles au sein du CEREGE.

scrool down

Vous aimerez aussi...