Bandeau BEE

Ecotech

L'innovation au service de l'écologie

Écotechnologies et bioremédiation

Master Biodiversité, évolution et écologie (Parcours Ingénierie écologique)

Présentation de la formation

Responsable de la finalité
Description

La finalité Ecotech a pour ambition de former des écologues :

  • aptes à analyser l’état des écosystèmes perturbés voire pollués de façon intégrative ;
  • aptes à sélectionner des organismes favorisant la réduction des effets des perturbations et des pollutions ;
  • ayant des bases en droit de l’environnement pour mener les réflexions écologiques dans un contexte réglementaire ;
  • aptes à interfacer avec le réseau d’acteurs (ADEME, DREAL, Éco-entreprises, etc.) et usagers du territoire.

L’objectif est de former des professionnels sachant valoriser les ressources du vivant tout en les préservant, pour des meilleurs gestions et suivis des environnements perturbés.

Contact du responsable

Isabelle Laffont-Schwob
isabelle.schwob@univ-amu.fr
Contenu - colonne de gauche

Connaissances et compétences visées

Ecotech forme des écologues alliant des compétences en ingénierie écologique, restauration écologique et bioremédiation pour une meilleure gestion des environnements perturbés ou pollués et sachant concevoir les suivis adéquats pour améliorer l’état des milieux. 

A l’issue de la formation, vous aurez acquis des compétences théoriques et pratiques spécifiques, à savoir :

  • maîtriser les concepts écologiques en milieux anthropisés et concevoir des protocoles expérimentaux adaptés aux terrains d’étude ;
  • maîtriser les outils d’ingénierie écologique, de restauration écologique et de la bioremédiation pour apporter des solutions pour la gestion des écosystèmes perturbés compatibles avec les objectifs de développement durable ;
  • connaître les bases de droit de l’environnement et le réseau d’acteurs dans le contexte associé ;
  • mobiliser les outils de communication scientifique pertinents.

Pédagogie

Le semestre 3 s’articule autour de projets appliqués nécessitant une organisation pour le travail en équipe et en collaboration avec des partenaires socio-économiques et des structures de recherche (associations, Parc national des Calanques, Observatoires Hommes et Milieux, etc.) :

  • école de terrain : les étudiants vont définir une problématique de recherche dans un contexte de gestion appliquée (commande d’une structure), mettre en place une stratégie d’échantillonnage, récolter les données sur le terrain et analyser / interpréter les résultats ;
  • projet agriculture urbaine : Par groupes de 3-4, les étudiants de deux finalités (Ecogest et Ecotech) vont mettre en place des expérimentations et suivre les dynamiques écologiques en lien avec des projets d’agriculture urbaine (association HEKO, jardins ouvriers et familiaux, etc.) ;
  • projet Plan de Gestion : contribution à l’élaboration d’un plan de gestion. Différentes missions sont partagées entre étudiants de trois finalités (Ecogest, Ecotech et Gabi) par groupes de 3-4 étudiants. Inclut une journée de terrain ;
  • réseaux d’acteurs : définition d’un réseau d’acteurs et compréhension des interactions entre acteurs sur un territoire.

Modalités d’évaluation : rédaction de rapports écrits et restitution orale devant les gestionnaires.

ECOTECH

Contenu - colonne de droite

 

ecotech collecte

Présentation de la responsable

"Écologue, mon travail de recherche se focalise sur les potentialités de phytoremédiation des sols et des eaux pollués en zone méditerranéenne en étudiant les mécanismes impliqués dans le continuum plantes-sols-microorganismes. Je m’intéresse particulièrement à la capacité des plantes natives et de leurs microorganismes associés à tolérer la pollution et à l’étude des potentialités de phytostabilisation accompagnant la restauration écologique des écosystèmes perturbés." Isabelle Laffont-Schwob

L’équipe enseignante

Cette finalité fait intervenir des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des professionnels des secteurs public et privé, tous acteurs sur des problématiques environnementales dans lesquelles ils doivent faire face à des situations de pollution ou d’altération des écosystèmes. Elle s’appuie sur une équipe pédagogique interdisciplinaire en sciences de l’environnement favorisant une vision intégrative et complémentaire.

scrool down

Vous aimerez aussi...