bandeau MAEVA

ASQA

Recueillir, analyser, interpréter des données relatives à la qualité de l'air ambiant extérieur et intérieur, en milieu naturel ou industriel afin d'y mesurer la présence et l'impact des polluants.

ANALYSE ET QUALITE DE L'AIR

Cette formation confère le diplome du Master Gestion de l'Environnement (Parcours : Management de l'environnement, valorisation et analyse - Sciences et technologies de l'environnement (MAEVA-STE))

Présentation de la formation

Responsable de la finalité
Description

Chimiste de l'atmosphère, je travaille sur l'analyse et l'étude de la réactivité des particules fines dans l'atmosphère afin de quantifier leurs sources et de comprendre le devenir des espèces toxiques tels que les pesticides lorsqu'elles sont adsorbées à leur surface. Au travers d'expérimentation de laboratoire et de terrain, j'étudie l'atmosphère extérieure mais aussi les atmosphères intérieures domestiques et de travail.

Contact du responsable

Henri WORTHAM
henri.wortham@univ-amu.fr
Contenu - colonne de gauche

Mot du responsable

Avec 48 000 morts prématurés/an en France, la mauvaise qualité de l'air est la 3ème cause de mortalité derrière le tabagisme et l'alcoolisme. Par ailleurs, les hautes technologies (pharmacie, micro-électronique, spatial…) requièrent pour leur développement des atmosphères d'une propreté extrême. Dans ce contexte, l'objectif de la finalité ASQA est de former des spécialistes en chimie de l'atmosphère qui puissent intervenir sur les systèmes atmosphères naturel, domestique et de travail pour prévenir les pollutions, améliorer la qualité de l'air et gérer les installations de traitement des effluents gazeux.

L’équipe

La finalité ASQA est ouverte en double diplomation dans les universités Aix-Marseille en France et Saint Esprit de Kalsik au Liban. Elle fait intervenir les équipes enseignantes de ces deux universités au travers d'enseignements communs dispensés par visio-conférence. A AMU, elle s'appuie fortement sur les compétences et l'instrumentation du Laboratoire de Chimie de l'Environnement (UMR7376) reconnu internationalement pour ses études sur la qualité de l'air et la réactivité atmosphériques.

Connaissances et compétences visées

En complément du socle commun à la mention dédié à la maitrise des outils professionnels, cette 2ème année a été construite sur un socle disciplinaire apporté par des modules d'enseignement spécifiques à la finalité ASQA. Ils vous permettront d'acquérir les compétences mais aussi les connaissances fondamentales, méthodologies et pratiques nécessaires à la compréhension, la gestion et l'étude de l'atmosphère. L'ensemble des connaissances acquises vous permettront de mettre en œuvre des politiques cohérentes et raisonnées pour une large variété de systèmes atmosphériques (atmosphères extérieure, intérieures (domestique et bureau) et industrielles).

Les enseignements du 1er semestre seront complétés par 5 à 6 mois de stage réalisés à votre choix dans une entreprise ou dans un laboratoire de recherche, en France ou à l'étranger. Ce stage sera l'occasion de mettre en application les connaissances acquises en 1ère et 2ème année pour réaliser le projet qui vous aura été confié.

A l'issue de la formation vous auriez acquis les compétences en chimie analytiques, en réactivité chimique et en physico-chimie de l'atmosphère spécifique aux ingénieurs en chimie analytique et en qualité de l'air.

Contenu - colonne de droite

Pédagogie

Les enseignements de 2ème année sont communs avec l'Université Saint Esprit de Kalsik (USEK) au Liban et les enseignements sont dispensés en français conjointement par les équipes enseignantes des 2 universités. Cette internationalisation est un aspect important de la formation car elle permet d'appréhender la variabilité des problématiques de pollution des atmosphères urbaines. Le partage des expériences entre les étudiants des deux universités sera enrichissant du point de vu culturelle mais aussi technique puisque les méthodologies de gestion de la qualité de l'air devront être adaptées aux impératifs des situations locales. Pour améliorer l'adaptabilité des étudiants dans la mise en œuvre de solutions pouvant conduire à une amélioration de la qualité de l'air, la réalisation du stage de 2ème semestre dans le pays partenaire est encouragée.

Les enseignements prennent la forme classique de cours magistraux et de travaux dirigés dispensés simultanément dans les 2 universités par visio-conférence. Les étudiants auront accès aux instruments sophistiqués des équipes de recherche associés à la formation et aux instruments normalisés des réseaux de surveillance de la qualité de l'air.

scrool down

Vous aimerez aussi...